Le fort d’Ambleteuse

Lorsqu’on se balade aujourd’hui à Ambleteuse, il est difficile d’imaginer que la commune fut un jour plus qu’une petite station balnéaire, où la plupart des villas possèdent le charme délicieusement rétro des constructions de la première moitié du XXe siècle. Mais pour l’heure, attardons nous sur son fort.
a01

Située à une dizaine de kilomètres au nord de Boulogne-sur-Mer et à un peu plus de vingt kilomètres au sud-ouest de Calais, Ambleteuse s’est très vite imposée comme un emplacement stratégique notamment au XVIe siècle. Il faut dire qu’à cette période, un Rosbeef, appelons-le Henri VIII (allez un petit effort vous voyez de qui il s’agit… celui qui s’est marié cinq fois et qui a exécuté deux épouses), et un Froggys, on va dire François Ier (ndlr : non je ne parle pas du Pape), vont déterrer la hache de guerre en 1531. Tout ça parce que Monsieur Henri VIII a décidé que Monsieur le Pape n’était plus assez bien pour lui (un peu trop regardant sur les histoires de cœur du Roi), alors schisme avec Rome, réforme anglicane. Et puisque François Ier ne veut pas s’aligner, pas question de se la jouer compromis plus longtemps.

a02
Ce qu’il faut savoir, c’est que Calais et les environs étaient déjà occupés par les Anglais depuis un petit moment, mais notre bon roi l’avait accepté. Et bien oui, François Ier avait d’autres chats à fouetter ailleurs et l’occupation anglaise lui assurait que le territoire ne tombe pas aux mains de ses ennemis.
Bref, de nouvelles troupes anglaises vont débarquer dans le calaisis mais se sentir quelque peu à l’étroit. On va alors trouver l’endroit idéal pour y dresser un camp : la Slack. Et voici, comment s’établit un camp à Ambleteuse, camp que l’on va décider de fortifier vers 1542. L’embouchure de la Slack va être creusée, la ville va devenir une place forte, un port par lequel on amènera par la mer, des vivres venus d’Angleterre.
Bien-sûr en parallèle, François Ier et son armée de froggys, en fin stratège, ont passé des nuits entières à trouver une solution afin de chasser ces vilains rosbeefs de France. Chose faite en 1549, Ambleteuse tombe aux mains des français, enfin surtout entre les mains du nouveau roi de France : Henri II.
Au siècle suivant, Ambleteuse, sa localisation et les traces restantes de ces premières fortifications vont intéressées deux autres personnages : Louis XIV et Vauban. C’est en 1660 que Louis XIV, bien décidé à asseoir sa domination maritime sur sa grande rivale la Hollande, décide de construire non loin des vestiges des ruines anglaises, un grand port de guerre, sur les conseils de Vauban et Seignelay (un fils de Colbert). Le plan était le suivant, simple en théorie mais en pratique plus compliqué : se servir de l’embouchure de la Slack afin de créer une écluse, de créer sur le front de mer une écluse puis une digue faisant le lien vers deux jetées de 450 mètres environ (250 toises).
La tour en question est le Fort Vauban aussi appelé Fort Mahon (érigé entre 1684 et 1690). Pour le reste de la construction, rien ne s’est passé comme prévu. Sables, vents, eaux, les éléments semblent ne pas s’être ralliés aux ambitions de Louis XIV et Vauban, si bien que l’enthousiasme s’en est allé.
Le bâtiment et l’écluse furent entretenus jusqu’en 1762. La tour abritait en son intérieur trois batteries : la plus importante était constituée de 14 pièces de canons localisés dans la partie inférieur, la seconde de trois pièces était située au premier étage, et sur la plate-forme supérieure la dernière composée de quatre à six pièces de canons. Ambleteuse va retomber dans l’oubli quelques temps jusqu’à ce que Napoléon Ier projette un débarquement en Angleterre. Le fort vivra alors encore d’autres aventures, que je laisse de côté. Sachez néanmoins qu’en 1965, le Fort d’Ambleteuse se voit classé à l’inventaire des Monuments Historiques. L’association les « Amis du Fort » va se porter acquéreur du monument pour un franc symbolique en 1967. Ces passionnés vont œuvrer pour la restauration de l’édifice qui avait jusqu’alors subi les aléas du temps et de l’histoire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s